Le coureur Français a donné du spectacle en tête de course pendant plus de trois heures, avant de se retirer. Mais, le vétéran tricolore aura donné une fière chandelle à tous les coureurs et téléspectateurs de cette troisième étape, promise aux sprinteurs de la caravane.

Jasper Philipsen, le coureur Belge de la formation Alpecin- Deceuninck a dû attendre quelques minutes et l’intervention de la vidéo, pour jouir enfin de son exploit en fin de la troisième étape du Tour de France ce mardi 3 juillet 2023. Après un sprint massif qui a sanctionné l’arrivée de ces 193,5 kilomètres, les commissaires de course ont vérifié que le Belge né le 2 mars 1998, n’a pas volontairement fermé la porte à un de ses concurrents du sprint qui a coupé son effort en fin de course.

Une étape marquée par une échappée, longue de 154 kilomètres, menée par Laurent Pichon, ce cycliste qui va fêter son 37ème anniversaire pendant cette 110ème édition de la grande boucle française. Pas moins de 154 kilomètres devant, dont 30 seul , sans son compagnon  d’échappée, l’Americain Neilson Powless qui a coupé volontairement son effort pour attendre le peloton à 67 km de l’arrivée. Le cycliste Français de la plus française des équipes du Tour, (Team ARKEA-SAMSIC),  a donc passé 30 km  dans un contre la montre qu’il s’est fabriqué, avant d’être rattrapé par le peloton impitoyable, à 37 km de l’arrivée.

Jasper Philipsen a couvert les 193,5 km de cette troisième étape en 4h43’15’’ (4 heures 43 minutes et 15 secondes). Soit une moyenne horaire de 40,989 km/h. Laurent Pichon, le plus combatif du jour, a terminé l’étape parmi les 5 derniers, à deux minutes et neuf secondes du vainqueur de l’étape.

S’il n’y a pas eu d’abandon, l’homme qui a devancé la voiture-balai, le 174 ème coureur à traverser la ligne d’arrivée, Fedorov Yevgeniy de l’équipe Astana, est arrivé à Bayonne, deux minutes et cinquante-six secondes après Jasper Philipsen.

Le maillot jaune est toujours sur les épaules de Yates Adam, accompagné sur le podium par son coéquipier Tadej Pogacar et son frère jumeau Simon Yates, tous les deux pointant à six secondes au classement général.

Le Français Victor LAFAY, vainqueur de la deuxième étape, est toujours maillot vert, alors que l’Américain Neilson POWLESS de l’équipe EF Education est toujours en tête du classement des grimpeurs, et donc, détenteur du maillot blanc à pois rouge.

Tadej Pogacar de UAE Team Emirates est le patron du maillot Blanc du meilleur jeune, alors que l’équipe Jumbo-Visma de Jonas Vingegaard est toujours leader au classement par équipe.

David EYENGUE NZIMA, envoyé spécial