Ce défenseur rugueux mais effacé a été nommé comme team manager des Lions Indomptables, une équipe dans laquelle il a tout donné de sa révélation à sa fin de carrière.

 

Né le 22 avril 1975 à Douala, Raymond Kalla Nkongo n’a pas du mal, comme tous les enfants de sa génération, à convaincre ses parents de le laisser jouer au football. Sa grande stature de 190 centimètres fait de lui un défenseur incontestable dans son quartier Bonaberi, quand il s’engage dans les duels des championnats de vacances dans les stades de la ville de Douala. Ses débuts au club de deuxième division Stade de Bonaberi ne vont pas être longs, puisque les dirigeants du Léopard n’ont pas de peine à l’enrôler, lui qui est un fils du terroir et un fervent supporter des Bana Ba Njoh. Seulement une saison chez les verts et blancs de Deido, et ses performances ont convaincu les dirigeants du Canon Sportif de Yaoundé. Les Mekok me Ngonda choisissent d’enrôler la saison d’après son compère de la défense Moukoko Moser de Léopard, et leur duo est infranchissable. Le jeune joueur a juste l’ambition de jouer devant les responsables de l’équipe nationale, et son choix est porteur, car la sélection fanion lui tend les bras, et il s’envole pour les Etats Unis pour sa première Coupe du Monde.

La rencontre avec Rigobert Song au seil de la tanière lui offre le confort pour ses envies d’aller aider l’attaque lors des corners : « c’est un joueur très timide qui ne parlait pas trop, mais donnait des consignes à un homme de confiance, quand il l’avait trouvé. C’est pour cela que ses combinaisons avec ses coéquipiers étaient toujours d’un fort rendement, que ce soit en équipe dans Léopard avec Mozer ou dans les Lions avec Rigo ou Njanka Beaka. Un joueur très timide en dehors du stade, mais qui était très rassurant pour l’équipe une fois que le match a commencé », nous ont soufflé Kiri Moudouthe  et Georges Moussole, ses coéquipiers au Léopard de Douala.

Parti dans une aventure professionnelle, il a lui aussi fait L Grèce, l’Espagne, l’Allemagne et la Turquie avant de prendre sa retraite sportive. Ses trois coupes du Monde 1994, 1998 et 2002, ont fait de lui un pilier de la génération 2000 des Lions Indomptables avec qui il a gagné deux CAN en 2000 et 2002 aux côtés de Rigobert Song Bahanag qui vient d’être nommé Sélectionneur et manager de l’équipe nationale fanion A du Cameroun. Le nouveau Team Manager va mettre son expérience en jeu, lui qui mène une vie tranquille d’hommes d’affaires dans la capitale économique, depuis sa retraite internationale en 2008. Raymond Kalla Nkongo va transférer à coup sûr, son fighting spirit de défenseur central à ces jeunes Lions Indomptables qui en ont grandement besoin.

David Eyenguè