GPCB 2021. L’équipe des étalons a eu tous les problèmes du monde lors de la deuxième étape de la petite boucle camerounaise. Entre successions de pannes et dépannage retardés, les coéquipiers de Paul Daumont ont pris du retard.

Avec une vitesse de 37,952 kilomètres par heure dans une étape de plat entre Bafia et Ntui (129,1 km), on peut se demander ce que font les Burkinabés au Cameroun. Les étalons du cyclisme sont bien là , mais torturés dans cette étapes par une succession de pannes, aussi bien dans la voiture qui est mise à leur services que sur leurs vélos. C’est d’abord le véhicule de Jérémie Ouedraogo l’entraineur, qui est en panne et doit quitter la caravane ? Il ne reste plus aux coéquipiers de Daumont Paul la voiture du dépannage neutre et cette dernière qui arrive même à temps, n’a pas le matériel qu’il faut pour dépanner. La dernière solution, c’était le sacrifice de certains, au bénéfice du leader. Une image à l’affiche qui ne plaira pas à Monsieur Patin Deba Naza, le Directeur Général de la Lotérie Nationale du Burkina (LONAB) et à Monsieur Le Ministre des Sports et des Loisirs du Burkina Dominique Marie André NANA. Les deux hommes qui se sont rencontrés il n’ya pas longtemps, le premier offrant un chèque de 150. 000. 000 FCFA (cent-cinquante millions de francs CFA ) pour leur participation au prochain Tour du FASO 2021 qui aura lieu en fin de mois d’octobre.

 

Pour sauver la place de leur leader, les coureurs NIKIEMA BACHIROU et MONEAN BASSIROU ont juste éviter le hors-delai en arrivant respectivement 28 minutes 17 secondes et 39 minutes 57 secondes après l’arrivée de Kubis Lukas le Slovaque vainqueur de l’épreuve. Daumont Paul qui a bénéficié des dépannages de ses coéquipiers est allé sauver l’honneur : le coureur de 22 ans est allé rejoindre le peloton et a terminé dans le sprint final à la 4ème position de l’étape, et garde sa 6ème place au général à 17 secondes du maillot Jaune, le Camerounais Arthuce TELLA.

David Eyenguè