Douala. Ils sont au nombre de 2500 jeunes qui ont été réquisitionnés pour accompagner l’équipe nationale de Guinée pour ce Chan Total 2020, à Douala et à Limbé.

La tribune Est du côté d’Akwa, ce qui était appelé virage Akwa au stade de la Réunification,  est pleine de spectateurs pour ce match entre la Tanzanie et la Guinée. Tous sont habillés aux couleurs du Syli National, et claironnent dans des vouvouzelas à tout rompre. Pour eux, il n’y aura pas match, la Tanzanie va boire de l’eau. En 2018 au Maroc, les Guinéens avaient déjà été les plus nombreux parmi les supporters à faire le déplacement de Casablanca. Il y en a eu aussi cette année, mais en nombre réduit, comme nous l’a confié le Colonel Soumah, responsable de la sécurité de la délégation venue de Conakry : « La période que nous sommes en train de traverser là de covid,  a fait que la délégation des personnes ayant quitté Conakry est très réduite par rapport aux 1500 personnes que le président Souaré avait déplacées en 2018. On avait envie de venir avec tous les Guinéens, s’il faut, mais nous avons trouvé une forte mobilisation des supporters ici au Cameroun. Nous avons trouvé nos frères Camerounais et Guinéens qui nous ont montré que la Guinée est partout. Ça nous a remontés encore plus ».

Le président de la communauté Guinéenne au Cameroun n’a pas fait dans la dentelle. Pour assurer le soutien de l’équipe nationale de son pays, il a recruté un groupe de jeunes animateurs Camerounais : « je suis Fils Didier Pegwo, président du Groupe Abele Bassa’a du Cameroun. Mes amis Guinéens m’ont contacté pour venir supporter leur équipe. Depuis le premier match à Limbé, nous sommes derrière eux. Le grand président Bassamba Djamé a mis tous les moyens pour que nous ne manquions de rien. Prendre en charge 2500 jeunes ce n’est pas donné à n’importe qui. Nous,  les Camerounais qui sommes derrière le Syli National de Guinée, c’est l’Afrique qui gagne ». A côté de ces Camerounais supporters du Syli, il y a la forte communauté Guinéenne qui a fait le déplacement du stade rénové de Bépanda. Personne n’a été laissé à la maison, femmes, enfants et nourrissons ont suivi les chefs de famille au stade pour une victoire qu’ils espèrent éclatante face à la Tanzanie.

David Eyenguè