Stade de Yassa. Pour permettre aux spectateurs d’arriver au stade avec leurs véhicules, un espace de plus de 5 hectares a été réservé pour le parking, avec une capacité de 6147 véhicules.

Bien qu’il ne soit pas encore ouvert pour un accès du grand public, le stade de Japoma à Yassa dans le 3ème arrondissement de la ville de Douala commence à laisser découvrir quelles beautés de son architecture. Quelques mois encore avant, il n’y avait que les voyageurs de l’axe lourd Douala-Yaoundé qui pouvait apercevoir de loin, l’entrée principale du stade retenu par la Confédération Africaine de Football (CAF)  pour abriter  la prochaine finale de sa champion’s league. Dorénavant, les curieux peuvent avoir accès à la route qui donne à tous les accès du stade, même si celui-ci reste encore fermé au public. Sur le côté Est, venant de son entrée principale depuis l’axe lourd, le visiteur est frappé par un gigantesque espace réservé au parking des véhicules. Des espaces aménagés et bien tracés, portant certaines indications pour permettre aux utilisateurs de ne pas se perdre dans cette vaste cour de cinq hectares. Pas moins de 23 lots, portant chacun une lettre de l’alphabet français, de A à W, avec un chiffre qui vous renseigne sur la capacité totale du parking.

Lors d’une des visites de ce stade par Le Ministre des Sports et de l’Education Physique, Narcisse Mouelle Kombi, président du Comité d’Organisation du Championnat d’Afrique des Nations (COCHAN), Abel Mbengue, responsable de la communication de ce COCHAN  à sa suite s’exprimait à propos du  parking de ce stade après la phase de constatation le 20 janvier 2020 : « Le  stade de Japoma que j’ai vu n’est pas loin du nid d’ange, en termes de comparaison. Et comme nous sommes dans les comparaisons, l’espace parking du stade de Japoma, c’est 6000 places. Le nid d’ange à Johannesburg, c’est 4600 places. L’espace parking du Parc des Princes à Paris est de 4000 places je crois, en dehors des espaces VIP qu’on ne compte pas. Ici également à Japoma, il y a des espaces VIP. Le stade de France est unique en son genre, mais on oublie que pour y accéder, on prend les métros, les tramway et les trains ».

Il faut être à vélo pour avoir un accès facile à l’ensemble du parking, Des cyclistes en profitent pour visiter le parking tout entier 

Le chiffre annoncé par le vétéran journaliste était juste indicatif, minoré même. Car, l’espace ouvert au public depuis quelques jours, et une visite plus fouillée vous permettent d’accéder jusqu’au dernier carré de parking qui porte la lettre W et le chiffre 6147, qui indique le nombre total de véhicules qui peuvent y être garés. C’est sans compter avec le parking des motos, aménagé plus bas vers l’entrée principale, et dont la capacité n’a pas encore été déclarée. Un espace qui pourra permettre aux spectateurs d’accéder avec une certaine facilité et aisance aux événements organisés à Japoma. Abel Mbengue y voit même une autre CAN dans 10 ans : « Que les Camerounais arrêtent d’écouter les sirènes qui viennent d’ailleurs, et qu’ils aient foi en ce qui se passe chez eux. Qui vous dit que dans dix ans, on ne va pas venir vous supplier d’organiser une autre CAN, parce que la comparaison va être très difficile à soutenir ». Mais avant, il faut déjà que le Cameroun organise la CAN qui était prévue ici en 2019 et qui s’éloigne petit à petit de 2021.

David Eyenguè