La JSK d’Algérie était l’adversaire de Coton Sport de Garoua ce 21 avril 2021, lors du match de la 5ème journée de la Coupe de la CAF à Garoua. Un match que Coton Sport a dédié à titre posthume à l’ancien attaquant.

Pour le match de la 5ème journée des phases de groupe de la Coupe de la Confédération Africaine de Football (Coupe CAF), le souvenir d’un joueur a alimenté les causeries. Que ce soit du côté du club Camerounais que dirige l’entraineur Souleymanou, ou encore celui de la JSK qui a à sa tête Denis Lavagne, ancien sélectionneur des Lions Indomptables.  L’ancien attaquant Camerounais a évolué dans les deux clubs, avant son assassinat le 23 août 2014.

Cet attaquant de race a réussi un exploit record de gagner trois titres de meilleur buteur dans trois pays différents : Meilleur buteur national en Ligue 2 avec Douala Athletic Club 2000 au Cameroun en 2011, soulier d’or du championnat de Malaisie avec son club Perak FC en 2012, puis meilleur buteur en Algérie avec la Jeunesse Sportive de Kabylie en 2014. Malgré ces performances de haut vol, Albert Ebosse Bodjongo n’avait jamais porté le maillot des Lions Indomptables en match officiel, en dehors d’une pré-sélection chez les Lions, avec François Omam Biyick comme sélectionneur.  Ce joueur talentueux avait pourtant fait l’objet d’une convoitise de plusieurs clubs, et avait déjà très tôt choisi de ne signer que des contrats courts, avec la condition de renégocier après la première année. On a donc vu Albert Ebosse Bodjongo sous les couleurs de Friendship Academy de Douala, Mont Cameroun FC de Buea, Coton Sport de Garoua, Unisport de Bafang, Douala Athletic Club 2000, PERAK FC (Malaisie), JSK (Algérie). Albert Ebosse a été assassiné le 23 Août 2014 par une ardoise tranchante venue des gradins du stade de Tizi Ouzou lors d’un derby dans le championnat algérien. Pour réparer le préjudice de ne pas avoir porté le maillot des Lions Indomptables malgré ses performances retentissantes, le premier match l’équipe nationale du Cameroun après son inhumation, le 6 septembre 2014 face à la République Démocratique du Congo, tous les Lions portaient un brassard noir sur le bras, Albert Ebosse Bodjongo avait été fait Lion Indomptable à titre posthume. Né le 6 Octobre 1989 à Douala, il meurt assassiné dans un stade de football le 23 août 2014 et bénéficie des obsèques officielles. Un Lion ne meurt pas, il dort !

 

David Eyenguè